janvier 18

MasterCard offre plus de visibilité aux agriculteurs d’Afrique de l’Est en lançant une place de marché mobile

Pour donner aux agriculteurs du Kenya, de l’Ouganda et de la Tanzanie l’opportunité d’écouler rapidement leurs produits et de se faire payer en toute sécurité, la société technologique Mastercard, spécialisée dans l’industrie mondiale des paiements, vient de lancer 2KUZE. La plateforme est une place de marché mobile qui connecte les petites exploitations agricoles, les agents, les clients et les banques de ces trois pays d’Afrique de l’Est.

Directement sur leur téléphone mobile, les agriculteurs peuvent proposer le produit de leurs cultures aux consommateurs qui ont la possibilité de les acheter via leur mobile.

La plateforme 2KUZE, Mastercard indique qu’elle a été développée dans son laboratoire de Nairobi, spécialisé dans l’inclusion financière, le Mastercard Lab for Financial Inclusion. Actuellement, près de 2 000 petits agriculteurs de Nandi Hills, au Kenya, utilisent déjà la place de marché mobile pour écouler leurs productions. Ils travaillent avec des agents qui les mettent en contact avec les bons clients enclins à payer le meilleur prix.

Dans le projet pilote initial, 2KUZE a été lancé en partenariat avec Cafédirect Producers Foundation, une organisation à but non lucratif qui travaille avec 300 000 petites exploitations agricoles dans le monde.

Daniel Monehin, Président de la division Afrique Sub-saharienne et Responsable de l’inclusion financière pour les Marchés Internationaux chez Mastercard, explique que «quatre-vingt pour cent des agriculteurs en Afrique sont classés comme petits agriculteurs ayant moins d’une à deux acres de terres agricoles. Stimuler la croissance et la prospérité au sein de cette partie du monde y est donc extrêmement difficile ». Et de souligner qu’ « avec l’utilisation du mobile, technologie omniprésente chez les agriculteurs en Afrique, nous pouvons améliorer et simplifier l’accès aux finances, apporter une efficacité opérationnelle et faciliter des paiements plus rapides ».

Retrouvez l’article ici