juillet 30

Côte d’Ivoire/ Une caravane pour la formation de 100 000 femmes entrepreneurs lancée à Dabou

La Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME), à travers la commission genre, a officiellement lancé, jeudi, au complexe hôtelier de Dabou, « la caravane de formation et d’installation de 100 000 femmes en entrepreneuriat » sur l’ensemble du territoire national dont 1598 dans la Région des grands ponts, en partenariat avec divers partenaires techniques et financiers.

Cette caravane, orientée principalement vers la promotion du genre et l’entrepreneuriat féminin, donnera la possibilité à « 100 000 femmes des 31 régions de Côte d’ivoire de bénéficier du renforcement de leurs capacités » en matière d’entrepreneuriat, leur donnant une formation de base, a déclaré la présidente de la commission, Claudine Zékré Bléhon. Elle a rassuré l’assistance venue de partout que le financement de leurs projets est prévu à cet effet.

A cette cérémonie de lancement, la thématique des solutions aux problèmes de l’entrepreneuriat féminin a été assurée par le professeur Samuel Mathey, spécialisé dans les problématiques de la dette, du financement et de l’entreprenariat. Il a dévoilé que le long de la tournée, les modules de formation porteront entre autres sur « Entrepreneuriat à zéro franc », « Comment gérer l’argent », « Le montage de dossier et plans d’affaires ».

En tant que partenaire du projet à travers sa structure de formation « INITIATIVE 35-5 », M. Mathey a fait savoir que dès le mois d’août, 1598 femmes de Dabou et de la région des Grands Ponts seront formées et installées.

Il s’exprimait en présence du président de la FIPME, Joseph Boguifo, de la directrice générale du ministère de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité, Dr Binaté Fofana Namizata et du secrétaire général de préfecture de Dabou, Claude Yapi Ogou.

La Caravane, qui sillonnera la Côte d’Ivoire jusqu’en 2020 avec des périodes d’évaluation et de recadrage, est soutenue par de nombreux partenaires, notamment le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), la Banque mondiale (BM) et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).

Retrouvez la source ici