janvier 19

RAMATOU HAMANI : CRÉATRICE DE KYNA COLLECTION, LA MARQUE QUI HABILLE LES STARS

Ramatou Hamani, française d’origine nigérienne de 38 ans, est à la tête de Kyna Collection, une marque de vêtements destinée aux femmes sophistiquées et branchées. Elle vient également de lancer une nouvelle ligne éponyme !

Persévérante, motivée et perfectionniste Ramatou Hamani a l’entreprenariat dans le sang. Fille d’un père homme d’affaires en Afrique, elle a grandi dans une famille d’entrepreneurs. Accro au shopping depuis son enfance, elle a toujours regardé les fashion weeks, acheté des magazines de mode et caché ses nouvelles tenues à sa mère : « Je me rappelle, qu’une fois, elle m’avait donné de l’argent pour acheter mon manteau d’hiver et je suis revenue avec quatre robes (rires) ».

Pourtant, Ramatou n’a pas suivi de formation en stylisme ou création de la mode. Juriste de profession, elle n’a jamais appris à coudre ou à dessiner. Ramatou Hamani passait toutes ses journées enfermée dans un cabinet, mais la business woman qui sommeillait en elle s’est réveillée fin 2013 : « Le projet sur lequel je travaillais touchait à sa fin et j’avais le choix entre chercher un autre cabinet ou vivre ma passion. Je me suis lancée  » !

Comment cette aventure entrepreneuriale a-t-elle commencé ?

En 2014, j’ai commencé par vendre des vêtements sur Aliexpress, un site d’achats en ligne. Le but était de construire un capital avec l’argent des ventes pour réaliser mon rêve et créer mes propres modèles. A travers un compte Instagram dédié à ma nouvelle activité, je postais des robes à vendre et prenais contact avec des célébrités américaines. Daphné Joyce (mannequin et ancienne petit ami de 50 Cent) a accepté de porter une des robes au Grammy Awards en 2014. Ça m’a apporté énormément de ventes et de visibilité.

Après un voyage infructueux en Chine, je suis revenue en France et un matin… je me rappelle que dans le film La Vérité si je mens !, les fabrications se faisaient dans le quartier du Sentier. Alors j’y suis allée et j’ai toqué à toutes les portes.

Après d’innombrables refus de collaboration, je suis rentrée dans la boutique d’un monsieur. Il a beaucoup aimé mes idées et ma persévérance. Il m’a donné ma chance. La seule condition était de réaliser 30 pièces par modèle. Kyna Collection, ma première marque qui porte le prénom de ma nièce, a vu le jour en mars 2015. En tant que créatrice, je pense, imagine, visualise le vêtement et recherche le tissu et les mannequins pour sublimer mes créations.

Retrouvez l’article ici