janvier 31

Bpifrance et AfricInvest lancent un fonds d’investissement franco-africain

Bpifrance et AfricInvest ont lancé hier un Fonds franco-africain, le premier du genre sur le marché français et sur le marché européen. Le Fonds investira dans des entreprises françaises et africaines, avec l’objectif de déployer les entreprises françaises au sud de la Méditerranée jusqu’en Afrique australe et d’attirer les entreprises africaines sur le marché français et le marché européen via Paris.

Initié par Bpifrance, le Fonds franco-africain est une première, selon Benjamin Paternot, directeur exécutif en charge des Fonds de fonds de Bpifrance :

« En général il y a des fonds africains qui investissent en Afrique et des fonds français qui investissent en France. Là on a véritablement un modèle qui est double. Ce que va apporter ce fonds sur un marché qui est déjà assez compétitif en France, c’est la capacité à entrer dans des syndications en France en apportant une valeur ajoutée particulière aux autres acteurs du marché français, qui est finalement d’accélérer l’accompagnement opérationnel des entreprises françaises sur le continent africain. Et vice-versa, c’est-à-dire la capacité à attirer des entreprises du continent africain vers le marché français », explique-t-il.

« Un accompagnement extrêmement actif » 

Bpifrance a investi 23 millions d’euros dans ce fonds franco-africain, doté au départ de 77 millions d’euros. Il sera géré par AfricInvest, qui travaille sur le continent depuis 22 ans. Le FFA (Fonds franco-africain) est dédié pour la moitié aux PME françaises. Pour Stéphane Colin, du bureau de Paris, « ce fonds cross-border permet à des PME françaises qui sentent qu’il y a une croissance africaine qu’elles se doivent d’aller capturer, mais qui en ont parfois une certaine appréhension ; et qui, au lieu de s’appuyer sur des consultants, sur des conseils, va s’appuyer sur un fonds d’investissements qui va investir au capital de cette entreprise française et ensuite la catapulter sur le continent africain, avec un accompagnement d’actionnaires. »

Puis Stéphane Colin explique qu’il s’agit d«un accompagnement extrêmement actif, puisque l’ensemble de l’équipe d’AfricInvest se met au service de ces PME françaises pour leur trouver des contacts commerciaux, industriels, les bons distributeurs, peut-être des cibles d’acquisition, naviguer dans le système fiscal légal, mener un tour de table pour des implantations de filiales ; donc l’ensemble de ces services sera rendu par les équipes locales d’AfricInvest », détaille-t-il.

A la conquête des marchés français et européens

L’autre moitié du fonds aidera des entreprises africaines à conquérir les marchés français et européens.

« Le fonds AfricInvest a accompagné 135 sociétés africaines depuis sa création. Ces PME africaines ont désormais un interlocuteur au bureau de Paris. Ils peuvent totalement s’appuyer sur le nouveau bureau de Paris d’AfricInvest », dit Stéphane Colin. « Nous avons le soutien total de la Bpi et de son directeur général et de l’ensemble de son réseau, pour dérouler le tapis rouge à ces PME africaines qui souhaitent investir en France ou en tout cas être distribuées ou nouer des partenariats sur le territoire français. », assure-t-il.

Après un premier bureau à Tunis à sa création il y a 22 ans, AfricInvest a créé 5 autres bureaux en Afrique. Il fait avec les PME des opérations de 5 à 10 millions d’euros.

Lire l’article ici