janvier 23

L’Unesco présente le Rwanda comme l’un des exemples réussis de développement d’Internet en Afrique

Lors du World Economic Forum de Davos qui se tient du 17 au 20 janvier 2017, à Davos en Suisse, Irina Bokova, la directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a présenté le Rwanda comme un des exemples de réussite du développement d’Internet dans le monde. La responsable a appelé les nombreux pays qui présentent encore un faible taux de pénétration d’Internet à faire preuve du même leadership national que ce pays d’Afrique de l’Est pour connecter et améliorer les conditions de vie des 3,9 milliards de personnes qui ne le sont pas encore.

Irina Bokova s’exprimait lors d’une séance spéciale de la Commission « Le large bande au service du développement durable », organisée avec l’Union internationale des télécommunications, le 17 janvier 2017. A sa suite, le président rwandais Paul Kagame (photo), par ailleurs co-président de la Commission, a expliqué le succès que rencontre son pays aujourd’hui dans le segment d’Internet par l’intégration du secteur privé en tant que partenaire pour l’innovation et l’investissement dans la politique rwandaise de développement du numérique. Le fournisseur d’accès Internet haut débit de gros Korea Telecom Rwanda Networks (KTRN), qui propose des prix avantageux et est actuellement en train de se déployer dans tout le pays, en est un exemple fort.

« Le partenariat public-privé est vital pour le développement du numérique, en considérant qu’apporter la connexion là où elle est absente offre un potentiel énorme. La connexion de ce nombre immense [de personnes] contribuera aux recettes générées. En tant que partenaires, nous avons l’opportunité d’envisager des rendements attractifs sans nécessiter des coûts importants qui freineraient l’accessibilité », a déclaré le président Kagame. Il a révélé que c’est grâce à l’intégration du secteur privé dans la stratégie et la planification nationale de développement des TIC que le Rwanda a enregistré une progression de sa connectivité de 30 % entre 2003 et 2016.

Retrouvez l’article ici