décembre 23

Le Gabon veut augmenter de 5 à 10% la contribution de l’économie numérique dans la richesse nationale

A l’issue de la première table ronde sur l’économie numérique initiée par le gouvernement gabonais du 20 au 22 décembre à Libreville, le ministre en charge du secteur, Alain-Claude Bilie By Nze, a annoncé que l’objectif affiché du Gabon est de « doubler », dès 2017, la contribution de la richesse immatérielle interconnectée par la fibre, les câbles et les ondes dans le produit intérieur brut (PIB).

En clair, selon le membre du gouvernement, le taux de 5% de contribution de l’économique dans le PIB doit être porté à 10%. Ceci « en créant les conditions d’un dialogue productif entre tous, investisseurs, entrepreneurs, usagers, opérateurs, administrations, institutions internationales », a indiqué M. Bilie By Nze.

Un corpus de recommandations a été présenté lors de la séance finale des travaux. Il préconise des mesures sur les prix des équipements aux développements géographiques de la télévision numérique terrestre (TNT), des dispositions en faveur de la protection de la propriété intellectuelle, la portabilité des numéros aux évolutions règlementaires attendues, etc.

Câble sous-marin, dorsale optique à haut débit, prix du data en baisse, libre concurrence des services, le Gabon, pionnier de la 4G, « va bénéficier de cette réunion témoignant de l’existence d’une forte volonté politique », a souligné Sofie Maddens, la directrice de la régulation et de l’environnement des affaires au Bureau de développement des télécommunications de l’UIT.

Retrouvez ici