novembre 09

Mondial 2018: le Mali en quête de victoire

La sélection du Mali reçoit ce samedi 12 novembre le Gabon, un match comptant pour la deuxième journée du groupe C des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, qui se déroulera en Russie. Les Aigles devront se reprendre, après la défaite 3-1 face à la Côte d’Ivoire lors de la première rencontre de ce groupe.

Les éliminatoires en Afrique pour la Coupe du monde se poursuivent ce week-end. Le Mali, commandé par l’entraîneur français Alain Giresse, a un rendez-vous déjà important ce samedi 12 novembre à Bamako, face au Gabon.

Gagner pour ne pas être distancé

Le Mali a perdu lors de la première journée du groupe C face à la Côte d’Ivoire sur le score de 3-1. Les hommes d’Alain Giresse voudrait corriger ce faux départ, car dans ces éliminatoires où seul le premier se qualifie pour la Coupe du monde, il ne faut pas être distancé, or les Aigles sont déjà à trois points des Eléphants.

Pour Youssouf Koné, latéral gauche de Lille, au micro de RFI, il faudra remporter la confrontation face au Gabon : « Ce que je souhaite, c’est qu’on prenne les trois points le 12 novembre. C’est très important pour nous, car on a perdu lors du premier match face à la Côte d’Ivoire. Face au Gabon, on ne va rien lâcher, on va tout faire à domicile pour gagner. »

Le jeune latéral gauche de 21 ans, ne joue pas actuellement avec le club lillois, mais il est régulièrement dans le groupe, tout comme dans celui d’Alain Giresse. L’entraîneur français fait confiance à un des joueurs qui était présent en 2015, quand le Mali a remporté la médaille de bronze à la Coupe du monde des moins de 20 ans, qui s’est déroulée en Nouvelle-Zélande. Youssouf Koné admet que dans cette équipe il y a des jeunes joueurs talentueux : « On peut dire qu’il y a une génération en or. La jeunesse arrive petit à petit dans cette sélection et on va essayer de s’améliorer, de s’organiser pour représenter au mieux notre pays. »

Première pour Yves Bissouma

Alain Giresse, sélectionneur du Mali, a enregistré trois forfaits pour la confrontation face au Gabon: Yacouba Sylla (Rennes), Bakary Sako (Crystal Palace) et Abdoulaye Diaby (Club Brugge). Il a appelé en renfort Yves Bissouma (Lille) et Souleymane Diarra (Újpest FC).

Au micro de RFI, le milieu de terrain de Lille, Yves Bissouma, a livré ses premières impressions : « Je suis très heureux d’être appelé, parce que ça fait plaisir d’être sélectionné par ton équipe nationale et àa veut dire que tu fais un bon travail dans ton club. Je suis très content. »

Quant au match face au Gabon, le joueur âgé de 20 ans ne sent aucune pression : « Il n’y a pas de pression. C’est vrai on a perdu le premier match mais maintenant on va essayer de bien travailler pour faire un bon match et gagner face au Gabon. »

Le Gabon sans entraîneur

Lors de ce match entre le Mali et le Gabon, il y aura une ambiance particulière car les Panthères ne seront pas dirigées par leur entraîneur portugais Jorge Costa, suspendu. L’équipe gabonaise sera emmenée par le directeur technique national (DTN), José Garrido.

Pour Yves Bissouma, cette situation ne va rien changer pour le Mali : « La situation du Gabon ne nous intéresse pas. Ce qui nous intéresse, c’est ce qui se passe sur le terrain et on va penser football, que football. »

Le match entre les Aigles et les Eléphants se déroule le 12 novembre au Stade du 26 Mars à Bamako. Dans l’autre match du groupe A, le leader, la Côte d’Ivoire affronte le Maroc à Marrakech.

Retrouvez l’article ici