août 09

Apprendre à écrire comme on regarde un dessin animé, une méthode burkinabè

Pour aider les professeurs du Burkina Faso à apprendre à leurs élèves à écrire, un Burkinabé a inventé une méthode originale, à l’aide d’un petit carnet qui se feuillette, révélant page après page le tracé des lettres. Après avoir mis en sommeil ce projet durant plusieurs années, il souhaite le relancer pour autonomiser enfants et adultes, en Afrique et ailleurs.

Lors du dernier Sommet sur le développement durable des Nations unies en 2015, la communauté internationale s’est fixée comme objectif d’ »assurer l’accès de tous à une éducation de qualité » afin qu’avant 2030, tous les enfants, au sortir de la scolarisation obligatoire, sachent lire, écrire et compter. Selon les chiffres de l’ONU, l’objectif est en cours de réalisation puisque le taux de scolarisation au primaire, dans les régions en développement, était estimé à 91 % fin 2015, contre 83 % en 2000.

Roger Kaboré, un Burkinabè vivant en Belgique, veut apporter sa pierre à la réalisation de cet objectif. Son idée : créer un petit carnet imprimé permettant, en faisant défiler les pages, de reconstituer le tracé d’une lettre ou d’un chiffre, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Le support, baptisé Alphatec, fonctionne sur la base d’un « flipbook « ou folioscope en français, dont le feuillettement rappelle le processus d’un dessin animé.

Capture d’écran 2016-08-09 à 11.14.03

La méthode peut paraître enfantine, elle n’en fait pas moins son chemin dans quelques écoles test du Burkina Faso et en Belgique.

Capture d’écran 2016-08-09 à 11.22.17

« Ça plait beaucoup aux enfants car ça leur rappelle les dessins animés ! »

Roger Kaboré est formateur et consultant en communication pour le Centre DEV Attitude en Belgique. Il est à l’origine du projet Alphatec.

Au départ du projet, en 2010, j’avais juste fait quelques petites vidéos avec un logiciel gratuit pour décomposer le tracé d’une lettre. Ça partait d’un constat que j’avais fait avec des amis professeurs : les enseignants passaient beaucoup de temps, au-delà de l’apprentissage classique de l’écriture, à aider les enfants et à les corriger. Or, à Ouagadougou, les salles de classes sont souvent bondées, et c’est très difficile d’accorder un temps suffisant à chaque enfant.

L’idée d’un support qui permette l’auto apprentissage, même en dehors de l’école, et ludique, me trottait dans la tête. J’y voyais un moyen d’avoir aussi une certaine estime de soi.

burkina-ecriture-flipbook

Nous avons fait les premiers prototypes avec quelques lettres, et réalisé un projet pilote dans une classe de 36 élèves de 6 à 8 ans à Ouagadougou. Les enfants utilisaient les flipbooks, et dans la foulée, ils imitaient ce qu’ils venaient de voir en traçant la lettre avec un crayon. Leur enthousiasme m’a donné le sourire. L’utilisation d’un support animé avec une approche visuelle et mimétique a beaucoup plu car ça leur rappelait les dessins animés ! À tel point que certains enfants ne voulaient plus rendre les supports !

flipbook-2

« J’aimerais trouver des partenaires pour mettre à disposition ces flipbooks et faire des tests à plus grande échelle »

Alors pourquoi un projet datant d’il y a six ans est-il resté dans les cartons ? Notre Observateur avoue avoir quelques regrets :

J’avais contacté plusieurs éditeurs et déposé des droits d’auteur, mais le projet n’a jamais décollé. On m’a parlé de problèmes à la fois logistiques dans l’édition des carnets, d’autres liés aux droits d’auteurs. Le projet avait pourtant séduit des groupes de graphothérapeutes belges [des professionnels de la rééducation spécifique des écritures dans le cadre de troubles de l’apprentissage, NDLR] qui y voyaient un support utile pour la rééducation des adultes. J’avais même eu des demandes venant du Brésil que je n’ai jamais pu satisfaire.

Aujourd’hui, je cherche des structures scolaires, en Afrique ou en Europe, qui seraient intéressées pour m’aider à aller plus loin, car je reste persuadé que ce concept pourrait permettre l’autonomisation des enfants et aider des professeurs.

Tous les fichiers sont disponibles, et j’aimerais beaucoup les mettre à disposition à un coup modique pour permettre de faire des tests à plus grande échelle.

flipbook-3

Retrouvez l’article ici