juin 23

9e édition du festival Kimoko : Michel Bohiri et Racines présents au rendez-vous

Conte, ballet, théâtre, danse contemporaine et autres seront présents à ce grand-rendez culturel qui se tient du 21 au 26 juin avec la participation des artistes locaux et étrangers de France, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Tchad et de la RDC. Parmi les groupes et artistes attendus figurent le comédien ivoirien Michel Bohiri et le groupe pontenégrin Racines qui se produira en concert au bar musical Tapas, site qui abrite le village du festival.

C’est la grande salle de l’hôtel FLM qui a eu l’honneur d’accueillir le 21 juin,  la cérémonie d’ouverture de cette 9e édition du festival Kimoko. L’événement se poursuivra au centre culturel Jean Baptiste Tati Loutard (CCJB Tati Loutard). Etait au programme de ce premier jour, du théâtre avec Michel Bohiri dans la pièce La causette, le Crasa de la RDC (République démocratique du Congo) dans Tchakou le fou et la lecture pêle-mêle des textes dramatiques par des acteurs professionnels.

Ce 22 juin à l’espace culturel Yaro aura lieu la représentation de la pièce Saint Monsieur Baly par l’atelier Yaro et la danse contemporaine intitulé Vas et reviens avec Conni Dzieng du Cameroun. Le même jour, l’CCJB Tati Loutard recevra Kovary du Tchad pour le conte intitulé le secret du bonheur.

Le public se régalera le 23 juin avec du théâtre notamment : L’envers du décor, roman d’Huguette Nganga Massanga adapté au théâtre par le Zacharie théâtre (troupe du Congo composé des jeunes sourds muets) et  la pièce Fatma par le Théâtre des coulisses (Congo).

L’IFC recevra la troupe Le tarmac de France le 24 juin pour la représentation de la pièce intitulée Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Le public aura la joie de retrouver cette troupe le 25 juin toujours à l’IFC dans une autre pièce intitulée Sony Congo ou la chouette petite vie de Sony. le même jour se produiront sur la scène de L’CCJB Tati Loutard Kovary du Tchad avec le conte le secret du bonheur et le Crasa de la RDC avec la pièce Tchakou le fou. A cela il faut ajouter le ballet-théâtre avec un groupe du Congo.

La clôture du festival Kimoko interviendra le 26 juin avec le spectacle de danse contemporaine Vas et reviens de Conni Dzing et du théâtre avec Michel Bohiri qui fermera la scène de cette 9e édition avecLa causette.

Notons que plusieurs activités auront lieu en marge du festival. Le groupe Racines, un de ceux qui font la fierté de la ville s’est produit en concert le 21 juin sur la scène du bar musical Tapas (KM4 route Pemba) qui abrite le village du festival. Il a présenté les titres de son nouvel album intitulé Mba. Une conférence sur la diffusion et la distribution des spectacles en Afrique, diagnostic et perspectives aura lieu le 24 juin au CCJB Tati Loutard.  Il y a aussi les ateliers contes et conteurs animés par Rozolo du Tchad et ceux des marionnettes par O. Ngoundé du Cameroun dont la restitution se fera le 25 juin au CCJB Tati Loutard. Des animations libres (contes, slam, stand-up…) ont lieu tous les jours au bar musical Tapas.

Les participants au festival découvriront le département du Kouilou à travers l’excursion sur les routes de Loango.

Retrouvez l’article ici