mai 27

Cinéma : Haroun et Sissako retournent derrière la caméra

Présent à Cannes pour présenter son documentaire sur Hissène Habré, le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun devrait, d’ici à la fin de l’année, commencer le tournage de son prochain long-métrage en France.

Une fiction qui évoque le destin d’une famille de demandeurs d’asile centrafricains, avec la Française Sandrine Bonnaire et l’acteur d’origine camerounaise Ériq Ebouaney (sortie prévue en 2017). Quant au Mauritanien Abderrahmane Sissako, lui aussi présent à Cannes, il a renoncé à porter à l’écran Léon l’Africain, le roman d’Amin Maalouf, faute d’accord avec le détenteur des droits.

Il se consacre donc à l’écriture d’un nouveau scénario – une histoire d’amour entre un Chinois qui a vécu sur le continent et une Africaine, rencontrée dans le sud de la Chine. Le tournage devrait commencer en 2017 dans la ville de Guangzhou et en Éthiopie.

Retrouvez l’article ici