mai 17

Le Rwanda noue un partenariat avec Ericsson pour développer la finance mobile et booster le m-commerce

En marge du Forum économique mondial sur l’Afrique, qui s’est tenu du 11 au 13 mai 2016 à Kigali au Rwanda, le pays a signé un accord avec le groupe Suédois Ericsson pour accentuer l’utilisation du Mobile Money et booster le m-commerce. Le Rwanda, avec l’aide d’Ericsson, mettra sur pied une solution nationale de paiement interopérable. Elle sera associée à la solution « M-commerce Interconnect » d’Ericsson.

La plateforme obtenue connectera entre eux les fournisseurs de services financiers et de paiement à travers le pays. Elle sera opérationnelle en 2017. Elle permettra aux Rwandais d’accéder, en temps réel, à une grande diversité de paiement. Grâce à cette plateforme d’interopérabilité, un usager pourra par exemple régler un achat en ligne à partir de son mobile, directement dans le compte bancaire d’une alimentation, peu importe la banque.

Le Rwanda est conscient de l’impact que la facilitation du paiement mobile et bancaire peut avoir sur le développement de son économie nationale. Plus pratique, le paiement à distance devrait développer le segment du commerce en ligne.

Au Kenya, l’intégration du Mobile Money dans le règlement de diverses factures (école, alimentation, électricité, station-service, loyer d’habitation, impôts, ndlr) fait  aujourd’hui le bonheur du pays qui enregistre des milliards de transactions financières par an, avec des millions de dollars versés au Trésor public par les opérateurs.

En rendant interopérable tous les moyens de paiement, Kigali souhaite faire plus que Nairobi. Le Rwanda espère changer les habitudes d’achat de sa population qui vont générer plus de trafic sur les moyens de paiement mobile et carte. Ceux-ci vont faciliter la consommation, suscitant la croissance des entreprises locales de biens et services qui, au final, contribueront à l’accroissement des revenus de l’Etat.

Amb Claver Gatete, le ministre des Finances et de la planification économique, signataire de l’accord avec Ericsson, a expliqué que « la technologie de paiement mobile a le potentiel de faire avancer l’inclusion financière et d’aider les gens à construire des épargnes tout en donnant au gouvernement, ainsi qu’au secteur privé, un moyen plus rentable, efficace, transparent et sûr de décaissement et collecte des paiements ».

Retrouvez l’article ici